15 août 2008

Miroir, mon bon miroir

J'avais une semaine de repos et je n'ai rien fais

J'ai glandé toute la semaine alors que j'avais prévu de faire quelques travaux. Presque rien. Deux ou trois jours au plus en prenant le temps.

Dans le couloir: poser le parquet, agencer le placard, accrocher un miroir et poser un rideau au mur pour assourdir et faire office de porte pour le dit placard.

Dans le placard du séjour, juste en face de moi: poser le parquet, les lambris pvc et le miroir stocké dans la chambre. pour y installé le bureau IKEA acheté il y a deux semaines.

J'ai beau me dire qu'à chaque semaine de libre je me mettrais au travail...

Mais je n'ai plus l'envie.

Il y a encore quatre ans, je tapais encore dedans sans problème. J'arrivais, en plus, à fabriquer des armoires, meubles à tiroirs, poser une cuisine, poser des parquets et ce  pendant (parfois) et après le travail, le week end (complet), pendant mes congés, pour les autres, sans rien demander en échange. Le ras le bol est arrivé en août 2004, pendant mes trois semaines de congé, avec cette maudite cuisine qui n'en finissait pas (parents). Il ne me restait plus qu'une semaine pour me vider la tête avant de retourner dans cette boite où je me forcais à aller car proche de chez moi (12 min.), avec un travail facile mais seul à l'atelier et, surtout, payé 610€/semaine ce qui est plus que bien pour un menuisier intérimaire (surtout à l'époque). En plus une bonne partie n'était pas impôsable ce qui n'est pas négligable pour un célibataire à qui il reste cinq mois de crédit.

Écrit par Miss Fran | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.