22 août 2007

A l'abri de rien - Olivier Adam

A l'abri de rien - Olivier Adam
 

Boulevard Saint-Germain.

16h.30.

Sous le store de L'Ecume des Pages.

Je regarde la pluie tomber en attendant que mon collègue ai fini de se changer.

J'allume une cigarette et regarde la vitrine de la librairie comme une vache regarde un train passer.

Mon regard parcours les livres présentés et s'arrête un instant sur celui-ci pour sa couverture, son titre. Il poursuit son chemin machinalement et revient sur ce dernier.

Deux femmes s'approchent de la vitrine et, du premier coup d'oeil, l'une d'elles le repère. 

Elles entrent dans la librairie, je rejoins mon camion.

Je descends le boulevard pour rejoindre les quais qui me mènent sur l'A4 sous une pluie battante.

Bien que concentré sur la circulation, je pense de plus en plus à ce livre et me demande, une fois arrivé chez moi, "pourquoi ne l'ai-je pas acheté?".

Demain je retourne au Café de Flore et, avant de partir pour le Saint Ferdinand à la porte Maillot, je n'hésiterai pas à franchir la porte de la librairie.

La nuit va être longue d'ici là.

Écrit par Miss Fran | Commentaires (2) |

Commentaires

A l'abri de rien ! Je ne connais pas ce livre, mais le titre est prometteur.

C'est une évidence, nous ne sommes jamais à l'abri de rien... même pas du bonheur !

Voici le résumé du livre...

Marie a perdu le fil de sa vie. Plus rien n'arrête son regard, sauf ce jour-là, un groupe d'hommes en haillons massés près du Monoprix. Sans savoir pourquoi, elle pénètre dans la tente dressée près de la mairie, se joint aux bénévoles pour servir des repas à ceux que, dans la ville, on appelle les 'kosovars'. Négligeant sa famille, indifférente aux attentions de son mari, à la tendresse de ses enfants, elle se consacre entièrement à la survie de ces hommes en perdition. Elle leur donne tout : de la nourriture, des vêtements, son temps, son argent. Entraînée malgré elle dans un drame intime, elle s'expose à tous les dangers, y compris celui d'y laisser sa peau.

Ton mental imaginait-il cette histoire ?

Écrit par : MOI | 23 août 2007

*** Non, du tout.
J'avais lu le résumé en rentrant, mais cela ne m'intéressait pas. J'ai surtout besoin de lire et, ne sachant pas quoi, je m'accroche à cette façon de l'avoir découvert pour remettre le pied à l'étrier.
Le dernier lu est "Journal d'un vieux dégueulasse" de Bukowski, découvert par hasard. L'univers dans lequel sa lecture m'entraînait m'a plu.
Même s'il ma fallu un an pour le finir. :)
Pour "A l'abri de rien", je n'ai pas eu le temps de l'acheter, mais je suis, demain, à l'angle du boulevard du Montparnasse et de la rue de Rennes. Je ferai un saut à la FNAC pendant la pause déjeuner.

Écrit par : Miss Fran | 23 août 2007

Les commentaires sont fermés.